Roc’Eclair - Jean-Louis Aubert

Album culte

Roc’Eclair de Jean-Louis Aubert

Roc’Eclair, l’album de la maturité pour Jean-Louis Aubert.

Le thème de l’album, sorti en 2010, se devine facilement de par son titre : en effet, Roc’Eclair est le nom d’une célèbre entreprise de pompes funèbres.

Jean-Louis Aubert a écrit et composé tous les morceaux de cet album en l’espace de six mois, suite à une période de nombreux décès dans son entourage. Il y aborde ainsi le thème de la mort, du départ des êtres chers, mais aussi de la vie qui continue.

Je reviens de tout
Ce qui n’est pas moi
Non, ce n’était pas moi
Je reviens vers vous
Et je n’en reviens pas
D’être toujours là

C’est par ces paroles que l’album démarre avec la première chanson, Maintenant Je Reviens.

Vidéo Maintenant Je ReviensJean-Louis Aubert

Dans C’est Con Mais Bon, Jean-Louis Aubert déplore la perte de ses amis et de sa famille, avec cette phrase révélatrice : “On a juste eu le temps de s’aimer”.

Vidéo C’est Con Mais BonJean-Louis Aubert

[prive]Demain Sera Parfait et Puisses-Tu envisagent quant à elles la mort sous un aspect plus optimiste, en abordant ce thème crucial : comment peut-on recommencer à vivre après la perte d’un être cher ?

Vidéo Demain Sera ParfaitJean-Louis Aubert

Vidéo Puisses-TuJean-Louis Aubert

Les Lépidoptères est une parenthèse poétique dans cet album, puisque Aubert y donne une leçon de biologie et de vie des animaux à destination des enfants, la nouvelle génération. Il y retrouve un peu de son ancienne révolte, car le texte se rapproche quelques fois de celui de la chanson « Argent Trop Cher », notamment avec son allusion aux vautours.

Vidéo Les LépidoptèresJean-Louis Aubert

Marcelle est certainement la chanson la plus touchante de cet album. Par ce titre Jean-Louis Aubert rend hommage à une vieille dame qu’il a rencontré à l’hôpital lorsqu’il allait rendre visite à son père :

« À l’hôpital, dans la chambre face à celle de mon père, il y avait cette vieille dame moribonde. Une infirmière m’a expliqué que personne ne venait plus la voir depuis huit mois. Alors, quand je passais devant sa porte, je marquais le pas et lançais « Bonsoir, Marcelle ! », sans que cela la fasse réagir. Les jours ont passé. Et un soir, elle m’a répondu par un petit mouvement de la main. Je me suis approché. Son visage était comme l’image des sorcières dans les livres quand j’étais petit. Puis son regard s’est éclairé, elle s’est transfigurée et j’ai vu le visage d’une jeune fille semblant revenir du bal. Elle a dû s’en rendre compte, parce qu’elle m’a souri et m’a dit : « Il y a bien longtemps qu’un homme n’est pas entré dans ma chambre ». C’était assez coquin de me dire ça, non ! Je lui ai serré la main, et suis ressorti. Le lendemain, j’ai appris qu’elle était morte pendant la nuit. »

Vidéo MarcelleJean-Louis Aubert

Par cet album, son septième en solo, Jean-Louis Aubert a fait la paix avec lui-même. Le chanteur agité et révolté de Téléphone a laissé place à un homme sage, philosophe de la vie et de la mort.

Anecdote(s) de Papi Zic :

  • Roc’Eclair a été élu Album de l’année 2010 par la radio RTL.
  • L’album est triple disque de platine avec plus de 370 000 exemplaires vendus.
  • En 2012, Jean-Louis Aubert a reçu sa première Victoire de la musique de sa carrière solo pour son Roc’Eclair Tour.

[/prive]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *