Rechercher :
Green Day - American Idiot

American Idiot de Green Day

American Idiot, l’album qui faillit ne jamais voir le jour.

Il arrive parfois des coups du sort qui se révèlent être salvateurs. C’est ce qui est arrivé au groupe Green Day. Alors qu’ils venaient de terminer l’enregistrement de leur album Cigarettes and Valentines, ces derniers ont eu la malchance de perdre les bandes.

Le groupe envisagea de réenregistrer leurs morceaux quand leur producteur les en dissuada pour la simple et bonne raison que cet opus était de qualité moyenne. Rien à voir avec leur album Dookie sorti en 1994. Une galette qui redonna un second souffle au punk-pop orphelin de Nirvana, menée par l’excellent titre Basket Case.

Le groupe se lança alors un défi : réaliser une oeuvre complètement différente. Fini les albums faits en trois semaines. L’opus American Idiot sera un « opéra rock » qui prendra plusieurs mois à éclore.

La première chanson qu’ils composèrent fut American Idiot. Un attaque en règle contre l’Amérique façon Georges Bush.

American Idiot Green Day

[prive]Le reste des morceaux de l’album sont construits autour du personnage de Jesus Of Suburbia, un adolescent de banlieue qui va suivre un “périple jeune” tout droit sorti de l’imagination fertile de Billie Joe Armstrong, leader de Green Day. La chanson portant le nom du personnage sonne comme une introduction à cette histoire. Elle est composée de plusieurs parties, qui s’étendent sur une durée de 9 minutes.

Jesus Of Suburbia Green Day

Les morceaux Boulevard Of Broken Dreams et Holiday montrent à quel point le groupe a gagné en maturité dans ses textes.

Boulevard Of Broken Dreams Green Day

Holiday Green Day

Quant à la ballade Wake Me Up When September Ends, elle montre une autre facette de Green Day.

Wake Me Up When September EndsGreen Day

L’album American Idiot a remis au goût du jour l’opéra-rock, exercice dans lequel excellaient des groupes tels que The Who et les Pink Floyd dans les années 60 et 70. Définitivement American Idiot est culte !

Anecdote(s) de Papi Zic :

  • Les paroles d’American Idiot ont été inspirées un jour où Billie Joe Armstrong entendit à la radio la chanson That’s How I Like It de Lynyrd Skynyrd. Il trouva alors consternant que l’on puisse « être fier d’un truc pareil (…) c’était comme si ça disait, je suis fier d’être un plouc ».
  • Le single American Idiot squatta la tête des Charts aux Etats-Unis, en Angleterre et en France.
  • L’album American Idiot a été adapté en comédie musicale.
#j♥7zic

Basket CaseGreen Day

[/prive]

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.