Rechercher :
L.A. Woman - The Doors

L.A. Woman The Doors

L.A. Woman. Le dernier album des Doors version Morrison.

«Avec cet album on voulait revenir à ce qu’on faisait au début : être très primitif dans notre approche, très détendus»

Il faut dire que le groupe s’est un peu perdu à la fin des années 60 avec les disques « Waiting for the Sun » (1968) et The Soft parade (1969) : trop pop, voire même trop simplistes. Ajoutez à cela un Jim Morrison imprévisible, allant dans les excès en tout genres (LSD, alcool, sexe, prise de poids) pour entacher la réputation des Doors. Certaines salles vont même jusqu’à annuler les concerts du groupe par peur des dérives de ce dernier.

Puis viennent les années 70 et le retour aux sources. L’album Morrison Hotel (1970) donne dans un rock classique et L.A. Woman (1971) pose la dernière pierre à cet esprit de reconquête en y ajoutant plus de blues et encore plus de rock.

Le titre éponyme est une formidable métaphore de la ville de Los Angeles avec une femme. Un morceau jouissif où le Roi Lézard* simulant l’orgasme ne cesse de répéter la phrase « M. Mojo Risin », qui est en fait un anagramme de Jim Morrison.

Vidéo L. A. WomanThe Doors

Love Her Madly est le premier single de l’album. Composé par le guitariste Robby Krieger, elle fait référence à sa femme qui le menaçait sans cesse de le quitter. Le titre deviendra très vite un tube.

Vidéo Love Her MadlyThe Doors

[prive]Quant à Riders On The Storm, elle est la dernière chanson enregistrée par Morrison et ponctue admirablement cet album.

Vidéo Riders On The StormThe Doors

Le juillet 1971, soit peu de temps après l’enregistrement de l’album L.A. Woman, Jim Morrison meurt dans son bain à Paris, rejoignant ainsi le club des 27. Sa mort est sujet à de multiples fantasmes, et les Doors n’arriveront jamais à se relever véritablement de la perte de leur leader si charismatique.

(*)Surnom de Jim Morrison

Anecdote(s) de Papi Zic :

  • Paul Rothchild, producteur de tous les albums des Doors n’a pas voulu suivre l’aventure de L.A. Woman. Ce dernier n’aimait pas la maquette, particulièrement la chanson Love Her Madly. Bien mal lui en a pris !
  • Jim Morrison était connu pour la richesse de ses textes. Certains de ses poèmes furent mis en musique par le groupe en 1978 sur l’album An American Prayer.
  • L.A Woman est le 8ème disque d’or d’affilée pour les Doors.
  • Le 1er mars 1969 éclata le scandale de Miami. Lors d’un concert, Jim Morrison alcoolisé, se distingua par ses frasques en tout genre. Une rumeur va même jusqu’à affirmer qu’il aurait montré son pénis. Jim sera inculpé pour « comportement indécent », « ivresse publique , « nudité publique » et « outrage aux bonnes mœurs ». Il sera reconnu coupable pour les deux derniers chefs d’accusation.
  • L’album L.A Woman fût enregistré dans la salle de répétition du groupe avec le micro de Morrison installé dans la salle de bain. De toute façon ce dernier était dans un état si pitoyable qu’il lui était difficile de se déplacer.
  • En 1991, Val Kilmer incarna Jim Morrison au cinéma dans le film « The Doors » d’Oliver Stone
#j♥7zic

Live Light My FireThe Doors

[/prive]

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.