Laurent Voulzy

Off

Les déboires judiciaires du tube Rockollection de Laurent Voulzy

Qui n’a pas poussé la chansonnette sur Rockollection, véritable tube qui “colle encore au cœur et au corps”. Premier gros carton de Laurent Voulzy, la chanson sort en 1977 et va permettre à son interprète alors inconnu, de se révéler aux yeux du public. Rockollection va ainsi devenir numéro chez nous et dans plusieurs pays en Europe et se vendra à plus de 4 millions d’exemplaires.

Vidéo Rockollection de Laurent Voulzy

Un titre original où Voulzy rend hommage au rock de son adolescence en reprenant plusieurs passages de chansons célèbres comme « The loco-motion » de Little Eva , « A hard day’s night » des Beatles ou encore « Mellow yellow » de Donovan. Oui mais voilà, il n’est pas mentionné sur la pochette du disque le noms des auteurs de ces chansons, seuls ceux de Voulzy et Souchon (auteur des paroles de rockollection) y figurent. Et comme Rockollection se vend très bien, et ce même en dehors de nos frontières, les auteurs se sont dit “Tiens! il y a peut être de l’argent à récupérer dans cette affaire”.

“A partir de 500 000 exemplaires vendus, on a commencé à recevoir des assignations au tribunal, cinq sur les neuf citations. Les droits ont été bloqués pendant plus de deux ans. Cela s’est réglé à l’amiable avec une somme forfaitaire pour le préjudice. J’avais pris un avocat et on a prouvé notre bonne foi. » – Propos de Laurent Voulzy

Alors certes, la part du gâteau a été amoindrie, mais pour Laurent Voulzy l’important n’était pas ici de gagner de l’argent : il a enfin pu sortir Le tube qui allait lancer sa carrière solo.

Vos commentaires

  1. Je ne sais pas si cette affaire a fait jurisprudence, mais je suis toujours surpris de voir au générique de fin l’intégralité des auteurs / compositeurs de la moindre musique utilsée par n’importe quelle émission TV.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *