It Wasn’t Me - Shaggy

Tube

It Wasn’t Me de Shaggy

En 2000, le chanteur jamaïcain Shaggy fait un véritable carton avec son album Hot Shot, qui se vend à plus de 11 millions d’exemplaires dans le monde, numéro un durant six semaines aux États-Unis. Le disque est porté par le tube It Wasn’t Me, qui est diffusé à profusion par les radios.

She saw the marks on my shoulder (It wasn’t me)
Heard the words that I told her (It wasn’t me)
Heard the screams get louder (It wasn’t me)
She stayed until it was over

Au départ, « Dance and Shout » avait été choisie comme single n°1 de l’album, jusqu’au jour où un DJ hawaien télécharge le titre sur Napster et le diffuse sur sa station de radio. Le morceau devient très vite un succès à Hawaii, poussant la maison de disques de Shaggy à sortir It Wasn’t Me en single.

Vidéo It Wasn’t Me de Shaggy

Inspirée d’un sketch d’Eddy Murphy, It Wasn’t Me (« Ce n’était pas moi ») raconte les mésaventures d’un homme, coupable d’adultère, à qui Shaggy conseille de nier en bloc toutes les preuves à charge que sa femme a contre lui. Des paroles et un clip vidéo considérés comme sexistes pour certain, humoristiques pour Shaggy :

« Les gens ne réalisent pas que Shaggy est un personnage, comme Ali G*. (…) C’est le même type d’humour. Je ne vis pas comme Shaggy; je suis un père de famille. Je ne suis pas un gars qui b**se tout le temps. » – Propos de Shaggy – The Guardian – Octobre 2002

(*) Ali G est un personnage de Sacha Baron Cohen. En 2002, il enregistre la chanson « Me Julie » avec Shaggy

Anecdote(s) :

  • Le chanteur qui accompagne Shaggy sur It Wasn’t Me s’appelle Ricardo Ducent, jeune protégé du jamaïcain.
  • Shaggy a révélé au magazine Rolling Stone d’où lui venait son nom de scène :

    « On m’a donné ce nom à l’école primaire, parce que mes cheveux étaient hérissés. Et je n’aimais pas ça. (…) Mais ensuite, je suis allé en Angleterre et j’ai découvert que ‘shag’ signifiait autre chose. Et tout à coup, je me suis sentie cool, un peu comme ‘Hey, je suis un bon shagger [b**seur]!’ – Propos de Shaggy – Rolling Stone – 2001

  • Dans The Guardian, Shaggy a livré une anecdote surprenante sur Michael Jackson :

    « Michael Jackson est venu me voir et m’a demandé si j’avais écrit ‘It Was Me Me’. J’ai dit oui, et Mike m’a répondu ‘Wow ! C’est le genre de chose qui m’arrive tout le temps !’ Alors qui sait, mec ? Nous pensons tous que Mike est un gars bizarre, mais tant il b**se tout le temps ! Peut-être même qu’il se drogue ! » – Propos de Shaggy – The Guardian – Octobre 2002

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *