7zic est en vacances. A très vite pour de nouveaux articles :-)
Il court, il court, le furet

Off

Il court, il court, le furet : le sens caché de la chanson

Depuis le temps qu’il court ce furet, on ne peut que lui prêter de bonnes intentions. Et pourtant…

Au fils des années, elle est devenue un cantine pour enfant, faisant le bonheur des cours de récré. Oui mais voilà, la chanson est en fait une contrepèterie du XVIII siècle, dont les paroles ne sont pas aussi enfantines que ça.

Il court, il court, le furet
Le furet du bois, mesdames,
Il court, il court, le furet,
Le furet du bois joli.
Il est passé par ici,
Il repassera par là.

« Il court, il court, le furet, le furet du bois joli » est à comprendre comme « Il fourre il fourre le curé, le curé Dubois joli ». A l’époque elle était utilisée pour se moquer du cardinal Dubois, principal conseiller de Philippe d’Orléans (neveu de Louis XIV). Réputé pour son amour des femmes, on disait de lui qu’il était libertin et qu’il participait aux parties fines de la cour. La petite contrepartie permettait d’en parler librement sans risquer de finir en prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *