Pour Que Tu m'Aimes Encore de Céline Dion
Reprise d’une chanson

Reprise de Pour Que Tu m’Aimes Encore de Céline Dion
par Jean-Jacques Goldman

La Reprise (The Cover)

L’Original

Sortie en 1995 sur l’album Deux, un disque 100% Goldman, Pour Que Tu m’Aimes Encore va rencontrer un énorme succès en Europe. En France, elle va rester n°1 durant 12 semaines consécutives, imposant ainsi la canadienne comme l’une des plus grandes chanteuses françaises.
Jusqu’ici, Céline Dion était connue chez nous pour ses titres « D’amour ou d’amitié » (1983) et « Un garçon pas comme les autres (Ziggy) », mais n’avait pas encore enregistré de véritables tubes. En tout cas pas en France…

Au début des années 90, la canadienne part à la conquête du pays de l’Oncle Sam : nouveau look, des cours d’anglais à la pelle et des chansons interprétées dans la langue de Shakespeare. Résultat, après deux albums convaincants, elle sort en 1993 le disque The Colour of My Love : 20 millions d’exemplaires vendus dans le monde et un single n°1 aux Etats-Unis (The Power Of Love). Céline Dion devient alors une star internationale* qui enchaine les tournées un peu partout dans le monde.

« Il [Jean-Jacques Goldman] me parlait tout le temps d’elle. Il trouvait qu’elle avait une voix monstrueuse. C’est la seule artiste qu’il a, de sa propre initiative, sollicitée » – Propos de Michael Jones – Le mystère Goldman

C’est dans ce contexte que Jean-Jacques Goldman entre en contact avec Céline et lui propose ses services. Pour la première fois, l’auteur à succès va solliciter une interprète pour qu’elle chante ses compositions.
Ils se rencontrent dans un restaurant : de ce premier contact, Goldman concèdera par la suite qu’il a “senti à la fois l’intérêt et une certaine réticence” de la part de Dion et son mari Réné. Huit mois plus tard, il leur présente une douzaine de maquettes, mais une seule suffit à chasser les doutes du couple : Pour Que Tu m’Aimes Encore.

“Il y a certaines chansons, on pense qu’elles vont avoir plus de succès que d’autres. Et celle-ci n’en faisait pas partie, pour moi. J’attendais plus des chansons comme « J’attendais » ou « La mémoire d’Abraham », des choses comme ça. Et par contre, quand je l’ai jouée en maquette pour la première fois à Céline et à René, son mari, eux ont tout de suite ressenti quelque chose sur cette chanson que je ne comprenais pas, et je chantais comme ça sans micro, quoi, juste à côté d’eux, avec le texte à la main, et quand je me suis retourné vers eux … Bon j’en ai chanté douze comme ça pour leur montrer, et quand je me suis retourné vers eux après cette chanson, ils étaient particulièrement émus. Mais à un point même que je trouvais presque étrange parce qu’ils me disaient : ‘Ce sera sûrement le premier titre et ce sera le titre de l’album, Pour que tu m’aimes encore’. (…) Donc eux avaient senti quelque chose dans cette chanson que moi je n’ai pas senti.” – Propos de Jean-Jacques Goldman

Des mots qui ont su toucher le couple, au point de verser quelques larmes. Mais ne vous y trompez pas, il ne s’agit en rien d’un hasard. Avant de commencer à composer pour Céline, Goldman avait épluché toutes les interviews de la chanteuse, afin de cerner sa personnalité, son histoire, et les retranscrire dans ses chansons :

“Je connaissais peu Céline mais j’avais lu tout ce qu’elle disait dans les interviews, je voyais son caractère se dessiner peu à peu, et je savais que c’était quelqu’un d’extrêmement entier sur le plan amoureux, un peu classique, comme ça… Pour une jeune fille, je trouvais que c’était quelque chose qui lui était très particulier et donc j’ai eu envie d’écrire sur ce thème de l’amour absolu, de la fille qui ne zappe pas, qui ne rigole pas avec les sentiments amoureux, qui ne badine pas.” – Propos de Jean-Jacques Goldman

A partir de là, Céline va vouer une confiance aveugle à Goldman, au point d’être conciliante lorsqu’il lui demande de modifier quelque peu sa façon d’interpréter ses chansons : moins dans la démonstration de force, plus dans la douceur.

“Je lui ai dit : je suis extrêmement ému par ta voix, extrêmement intéressé par elle, mais il faut que tu saches qu’il y a des choses que je n’aime pas du tout. Je ne peux pas te parler du marché américain, mais de ce que je sais du public français, il y a des choses qui sont impossibles dans ta façon de chanter pour un auditeur français. Elle a tout de suite accepté parce qu’elle est ouverte. Je pensais que cela allait être un gros travail, ce sont après tout des habitudes qu’elle a depuis 15 ans. Eh bien, au bout d’une seule chanson, je n’ai plus eu à lui dire de ne pas faire ci, de ne pas faire ça ! Elle m’a beaucoup impressionné ! » – Propos de Jean-Jacques Goldman – La Presse – 01/04/1995

Pour Que Tu m’Aimes Encore reste La chanson française de Céline Dion. Jean-Jacques Goldman la reprendra lors de sa tournée baptisée « En passant 98 ». Il en profitera pour modifier les paroles pour qu’elles correspondent à un interprète masculin : on notera par exemple que la phrase “Plus brillante, plus belle pour une autre étincelle” est remplacée par “plus vibrant qu’un poème…”.

Preuve de la dimension internationale de Céline Dion : Prince lui compose une chanson en 1992; elle est invitée à chanter à la cérémonie d’investiture du nouveau président des États-Unis, Bill Clinton en 1993; elle participe à l’émission « The Jackson Family Honors » à la demande de Michael Jackson en 1994

Anecdote(s) de Papi Zic :

  • Deux est l’album francophone le plus vendu de l’histoire de la musique.
  • L’album Deux est resté 44 non consécutives en tête des ventes en France.
  • Lorsque Céline Dion chante Pour Que Tu m’Aimes Encore à l’étranger, et notamment aux Etats-Unis, elle le fait en français. Il lui arrive même de présenter Jean-Jacques Goldman en introduction :
  • Pour Que Tu m’Aimes Encore a remporté la « Victoire de la musique 1996 » de la chanson de l’année.
  • Il existe une version anglaise de Pour Que Tu m’Aimes Encore sous le titre If That’s What It Takes :
  • Pour Que Tu m’Aimes Encore est le premier disque francophone à recevoir un disque d’or au Royaume-Uni.

Il vous reste 70% de cet article à lire.

Face B : cet article contient un supplément

Ce contenu est réservé à nos membres.
Déjà abonné ?Identifiez-vous

Abonnez-vous sans plus attendre et profitez d’un accès intégral et illimité sur le site :

  • 100% Gratuit et sans engagement
  • De nouvelles rubriques exclusives
  • Newsletter 7zic : la programmation à lavance
  • Face B : débloquez du contenu
  • Plus aucune pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *