The Clash - London Calling

Album culte

London Calling de The Clash

London calling to the faraway towns
Now war is declared – and battle come down
London calling to the underworld
Come out of the cupboard, you boys and girls
London calling, now don’t look at us

London Calling, sans doute le meilleur opus rock des années 80. Tout est culte. Les Clash sont cultes. Le visuel est culte. Ce double album est culte.

Pour commencer, si vous ne l’avez jamais écouté, ne vous imaginez pas être en présence d’une énième galette punk rageuse, emmenée par une voix qui gueule à tout va. Non, ici nous sommes confrontés à l’album rock par excellence, où tout les genres sont mélangés, pour un seul constat : notre société va mal.

Les accidents nucléaires, la drogue, le dérèglement climatique, la finance qui se régale… bref 36 ans après London Calling, ces même maux persistent encore et toujours, et malheureusement cela ne va pas en s’améliorant. En 1979 les Clash lançaient un cri d’alerte, en 2015 on leur répond qu’on est effectivement dans la merde.

London CallingThe Clash

[prive]A la différence des Sex Pistols qui contestent tout, juste parce que c’est « punk », les Clash sont dans une posture plus « consciente ». Cette maturité se ressent dans ce 3ème opus, enrichi par les différents voyages de la bande à travers le monde, notamment aux Etats-Unis. Cet album est imbibé de l’histoire de la musique américaine et de son rock.

Brand New CadillacThe Clash

D’où l’hommage du visuel de London Calling à celui du premier album d’Elvis Presley, qui est considéré par beaucoup comme le premier album Rock de l’histoire.
The Clash - London Calling - Elvis Presley

Ce cliché est devenu l’une des photos les plus célèbres de l’histoire du rock. Quand on est un album qui frôle la perfection, autant être bien habillé, et cette pochette est du sur-mesure.

Anecdote(s) de Papi Zic :

  • Le titre de la chanson fait référence à « This is London calling » prononcée sur les ondes de la BBC durant la Seconde Guerre mondiale. L’appropriation de cette phrase montre la volonté des Clash de lancer un message d’alerte à la société.
  • A l’origine, le cliché montrant Paul Simonon, bassiste du groupe, fracassant sa guitare lors d’un concert, n’était pas prévu pour être sur la pochette de l’album London Calling.
    Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle été jugée trop floue. C’est notamment Joe Strummer, leader des Clash, qui insista pour qu’on l’utilise.
  • La chanson London Calling fait référence à plusieurs évènements survenus un peu partout dans le monde, notamment l’accident nucléaire de Three Mile Island en 1979.

[/prive]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *