Havana de Camila Cabello feat. Young Thug

Tube

Havana de Camila Cabello feat. Young Thug

Avant de devenir une pop star internationale, Camila Cabello s’était fait un nom en tant que membre du girls band « Fifth Harmony ». Un groupe qui enchaînait les succès depuis sa participation à l’émission américaine X Factor en 2012.

Petit à petit, la chanteuse cubano-américaine se retrouve à faire des « featurings », notamment avec Shawn Mendes sur le hit «I Know What You Did Last Summer». Des succès qui l’incitent très vite à travailler sur un album solo, ce qui ne plait guerre aux filles de « Fifth Harmony » qui l’excluent du groupe en décembre 2016.

«Il était devenu évident que ce n’était pas possible d’avancer en solo tout en restant dans le groupe. Si quelqu’un a envie d’explorer son individualité, ce n’est pas bien de lui dire non.» – Propos de Camila Cabello – New York Times – Janvier 2018

Qu’à cela ne tienne, l’année suivante Camila Cabello dégaine son single Havana, en duo avec le rappeur Young Thug. Le titre devient très vite un succès mondial et atteint les millions de vues sur Youtube en un temps record.

Havana, ooh na-na (ay)
Half of my heart is in Havana, ooh-na-na (ay, ay)
He took me back to East Atlanta, na-na-na
Oh, but my heart is in Havana (ay)
There’s somethin’ ’bout his manners (uh huh)
Havana, ooh na-na (uh)

Mélange de pop, r’n’b et sonorités cubaine, le titre est un vibrant hommage de Camila à la capitale de son pays natale, Cuba. Tout comme son clip vidéo d’ailleurs, qui reprend non sans humour, les codes des telenovelas.

Clip vidéo Havana de Camila Cabello feat. Young Thug

Dans ce clip, Camila Cabello campe trois personnages différents, une façon pour elle de montrer les différentes facettes de sa personnalité :

“Karla est mon premier prénom, Camila est mon second prénom. Pour faire court, ma famille m’a toujours appelée Camila. Quand je suis arrivée à l’école aux USA, j’étais très très timide et les professeurs ont commencé à m’appeler Karla.” – Propos de Camila Cabello

“Camila et Karla sont deux version exagérées de qui je suis. Camila est la performeuse et Karla est qui je suis au fond et celle que j’ai été en grandissant : Très bizarre autour des garçons, ne sachant pas quoi dire, timide et introvertie, qui n’aime pas vraiment sortir parce qu’elle aime être dans ses rêves. C’est vraiment moi” – Propos de Camila Cabello

Anecdote(s) :

  • Havana a été co-écrit par Pharrell Williams.
  • Havana a été certifié disque de platine aux Etats-Unis.
  • Camila Cabello se lance dans l’aventure X Factor alors qu’elle est seulement âgée de 15 ans. Bien qu’é­li­mi­née, la production lui demande de rejoindre un groupe de jeunes filles baptisées « Fifth Harmony ». Elles termineront la compétition en troisième place du classement final.

    « J’avais 15 ans et je n’allais pas avoir de quinceañera. Du coup, j’ai demandé à ma mère si à la place, son cadeau pouvait être de m’emmener à l’audition. Ils m’ont choisie comme alternative. Pendant deux jours, j’étais sur le point d’auditionner et les producteurs me disaient ‘Oh non, tu ne peux pas auditionner.’ Ma famille toute entière était là et ils me disaient ‘On ne veut pas que tu sois déçue. Tu devrais rentrer chez toi’. Je leur ait dit de me laisser une chance. J’ai fini par auditionner parce qu’ils ont eu à quel point j’étais insistante. C’est très cubain. Je suis allée à l’audition, j’ai eu 4 ‘Oui’, je suis allée au bootcamp, je n’ai pas réussi et j’ai été mise dans mon groupe. »– Propos de Camila Cabello

  • Camila Cabello a enregistré un remix de son Havana, version espagnole, aux côtés de Daddy Yankee.
  • Camila Cabello s’est retrouvée au coeur d’une polémique aux Etats-Unis. Un hackeur a balancé sur la toile des messages d’elle datant d’il y a 5 ans où elle parle du président Barack Obama en le qualifiant de « ma nigga ». Camila s’est défendue tant bien que mal, en précisant que c’était une erreure de jeunesse puisqu’elle n’avait que 15 ans. Pour la petite histoire, sachez qu’en son temps, Obama avait suscité la même polémique pour avoir prononcé ce terme dans une émission de radio. Il faut bien comprendre qu’il est l’un des mots les plus tabous du vocabulaire américain, au point qu’il est vivement conseillé d’utiliser l’expression « N word » (“le mot en N”) à la place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *