Charles Manson
Off

Charles Manson et la chanson Helter Skelter des Beatles

Helter Skelter est avant tout une réponse de Paul McCartney aux propos de Pete Townshend, guitariste des Who, qui avait déclaré dans une interview que « I Can See for Miles » était l’une des chansons les plus sauvages jamais réalisées. Un avis que ne partage pas le Beatles :

“Je me suis dit : ‘Quel dommage : j’aimerais avoir composé quelque chose de ce genre.’ Et puis j’ai entendu le 45 tours, et ce n’était pas ça du tout. C’était un morceau tout à fait structuré et sophistiqué. Alors on a fait Helter Skelter. J’adore le bruit.” – Propos de Paul McCartney.

En écrivant Helter Skelter, Paul montre qu’il peut lui aussi faire des chansons très rock. Un son lourd, tapageur et une voix qui hurle. Résultat, on a droit à l’un des tout premiers morceaux de hard rock de l’histoire.

« J’utilisais le symbole d’un toboggan en spirale (‘helter skelter’ en anglais) comme un toboggan qui partait du sommet pour arriver tout en bas, l’ascension et la chute de l’Empire Romain. C’était la chute. On aurait pu se dire que c’était un titre plutôt mignon mais depuis que Manson en a fait un hymne, il est interprété autrement » – Propos de Paul McCartney.

Sortie en 1968 sur le “White Album”, Helter Skelter va être tristement rendue célèbre par un macabre fait divers. Le 9 août 1969, l’actrice et épouse de Roman Polanski, Sharon Tate, va être assassinée à son domicile – ainsi que ses amis – par les membres de la secte de Charles Manson. Un assassinat qui en appellera d’autres et avec à chaque fois une allusion à une chanson du White Album inscrite avec le sang des victimes sur le lieu du crime, dont les mots « Helter Skelter ».

« Charles Manson a interprété ‘Helter Skelter’ comme ayant quelque chose à voir avec les quatre cavaliers de l’apocalypse. Je ne sais toujours pas ce que c’est que tout ça. C’est tiré de la Bible, du Livre de la Révélation. Je ne l’ai pas lu donc je ne sais pas. Il a interprété tout le truc…et il en est venu à tuer tout le monde. … C’était effrayant parce qu’on n’écrit pas des chansons pour ces raisons » – Propos de Paul McCartney – The Beatles Anthology

Manson voyait dans ces chansons un message caché qui avertissait l’Amérique d’une guerre raciale imminente. En gros, les Noirs allaient prendre les armes pour dominer les Blancs, puis se tourneraient vers lui pour diriger leur nouvelle nation.

« [ ‘Helter Skelter’] signifie la confusion, au sens littéral du terme. Ça ne veut pas dire que certaines personnes vont en tuer d’autres. … Helter Skelter, c’est la confusion. La confusion s’empare rapidement de vous…. » – Propos de Charles Manson lors de son procès

« C’est une conspiration. La musique dit aux jeunes de se soulever contre l’ordre social parce qu’il détruit rapidement les choses ? La musique vous parle tous les jours, mais vous êtes trop sourd, trop bête et trop aveugle pour écouter la musique…. Ce n’est pas ma conspiration. Ce n’est pas ma musique. J’entends ce dont elle parle. Elle dit ‘Rise’*. Elle dit ‘Tue’. Pourquoi me faire porter le chapeau ? Ce n’est pas moi qui ai écrit cette musique » – Propos de Charles Manson lors de son procès

Dans « I Will », autre titre du White Album, Manson y vit un ordre des Beatles lui imposant de réaliser son propre album afin d’informer le monde qu’il était une résurrection de Jésus Christ.
Il travailla donc sur son disque en espérant qu’il serait produit par Terry Melcher, un proche des Beach Boys, groupe qu’avait fréquenté Manson.

Auparavant, Charles Manson avait essayé de percer dans la musique. Il avait squatté quelque temps chez le batteur des Beach Boys, Dennis Wilson. Le groupe avait d’ailleurs enregistré une de ses chansons : Cease to Exist, qu’ils avaient renommé Never Learn Not to Love. Mais les californiens vont aussi changer les paroles de la chanson, ce qui rendra fou Manson au point d’envoyer une balle de revolver à Wilson.

Vidéo Never Learn Not to Love des Beach Boys

Terry Melcher refusa de produire l’album de Manson. En signe de représailles, il envoya les membres de sa secte à son domicile pour le tuer. Sauf que ce dernier avait déménagé; Roman Polanski et Sharon Tate avaient emménagé peu de temps après…

Vidéo Helter Skelter de The Beatles

Helter Skelter va être associé durant des décennies aux meurtres perpétrés par la “Manson Family”, au grand désarroi de McCartney.

(*) Le mot « Rise » est en référence aux paroles de la chanson Blackbird, autre titre du White Album des Beatles

Anecdote(s) :

  • La « Manson Family » avait essayé de prendre contact avec les Beatles pour qu’ils les rejoignent et les aident à composer l’album de Manson.
  • U2 reprendra Helter Skelter dans leur album Rattle and Hum. Bono introduit le morceau par une phrase devenue célèbre :

    « Ceci est une chanson que Charles Manson a volée aux Beatles, et nous la lui reprenons ».

  • Sur les scènes de crimes, la « Manson Family » avait écrit des mots en référence au White Album des Beatles : “Helter Skelter”, “Rise” (que l’on entend dans la chanson Blackbird), “Death To Pigs” (référence à la chanson “Piggies”), War.
  • Guns N’Roses ont enregistré une chanson écrite par Charles Manson intitulée Look at Your Game, Girl

Il vous reste 70% de cet article à lire.

Face B : cet article contient un supplément

Ce contenu est réservé à nos membres.
Déjà abonné ?Identifiez-vous

Abonnez-vous sans plus attendre et profitez d’un accès intégral et illimité sur le site :

  • 100% Gratuit et sans engagement
  • De nouvelles rubriques exclusives
  • Newsletter 7zic : la programmation à lavance
  • Face B : débloquez du contenu
  • Plus aucune pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *