Bruce Springsteen - Born in the USA

Album culte

Born In The USA de Bruce Springsteen

Bruce Springsteen, alias le Boss, nous a offert en 1984 Born In The USA, son septième album, dans lequel il a réussi l’exploit d’allier réussite commerciale et chansons aux points de vue clairement engagés.

La chanson qui a donné son titre à l’album est un hurlement dans lequel le Boss s’indigne contre la guerre du Vietnam. Elle reste incontestablement son oeuvre la plus connue, mais également la plus controversée. Bruce verra rouge lorsque le titre sera utilisé durant la campagne du candidat républicain Ronald Reagan, sans son accord, ce qui travestira tout le sens et les revendications de la chanson. En effet, la plupart des personnes y ont vu un titre patriotique prônant la fierté nationale, alors que les paroles décrivent le retour douloureux d’un vétéran au pays, où il est rejeté de tous…

En effet, pour le côté historique, la guerre du Vietnam est la première guerre perdue par les Etats-Unis. Alors que les vétérans des guerres précédentes étaient traités en héros, ceux rentrés du Vietnam faisaient face au mépris et étaient majoritairement ignorés.

Born In The USABruce Springsteen

Le titre No Surrender est lui aussi intimement lié à la sphère politique puisqu’il sera utilisé en 2004 durant la campagne d’un candidat démocrate cette fois, John Kerry. Le candidat à l’élection présidentielle avait dans ce cas présent reçu l’accord et le soutien de Bruce Springsteen.

No SurrenderBruce Springsteen

[prive]Bien sûr, l’album Born In The USA compte quelques autres petites pépites, parmi lesquelles on trouve Dancing In The Dark et Glory Days. Dancing In The Dark permet à Springsteen d’exprimer sa frustration pour trouver des chansons et des paroles qui peuvent plaire au maximum de personnes. Ironiquement, ce titre devint un hit, pour lequel il reçut son premier Grammy Award, celui de la meilleure performance vocale masculine.

Dancing In The DarkBruce Springsteen

Quant à Glory Days, c’est une des chansons préférées du Boss, qui en fera souvent des versions de 10 minutes en concert. Dans le clip vidéo, on peut voir Julianne Phillips, la femme de l’époque de Springsteen, et Patti Scialfa, qui deviendra sa future femme quelques temps plus tard…

Glory DaysBruce Springsteen

La pochette de l’album est elle aussi restée dans les mémoires et est reconnaissable au premier coup d’oeil. Elle est composée d’un cliché pris par la photographe américaine Annie Leibovitz, spécialisée dans les portraits de célébrités. Le Boss y pose de dos, vêtu d’un jean, sur fond de drapeau américain. Certains esprits médisants y ont tout de même vu une représentation de Bruce Springsteen urinant sur le drapeau !

Bruce Springsteen - Born in the USA
Bruce SpringsteenBorn in the USA

Anecdote(s) de Papi Zic :

  • Bruce Springsteen a donné un concert de quatre heures à Berlin-Est, en zone communiste, en 1988. Il a alors déclaré : « Je ne suis ici pour aucun gouvernement, je suis venu pour jouer du rock’n’roll pour vous dans l’espoir qu’un jour toutes les barrières seront abolies ». Il a sûrement eu une influence sur les évènements qui suivirent, puisqu’un an plus tard, le mur de Berlin tombait…
  • Le fabricant de voitures Chrysler proposa pas moins de 12 millions de dollars pour avoir le droit d’utiliser Born In The USA dans un de ses spots publicitaires. Le Boss refusa, et n’a jamais autorisé aucune marque à utiliser ses musiques pour vendre des produits.

[/prive]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *