Grace - Jeff Buckley

Reprise d’une chanson

Reprise de Hallelujah de Leonard Cohen
par Jeff Buckley

La Reprise (The Cover)

L’Original

Hallelujah est devenue ces dernières années, La chanson de Jeff Buckley. Mais rendons à César ce qui appartient à César. Le titre est en réalité un morceau du canadien Leonard Cohen, sorti en 1984. Autant vous dire que cette version est complètement différente de celle de Jeff, tant dans l’interprétation que dans le texte.

“J’ai rempli deux carnets de notes et je me souviens m’être retrouvé au Royalton Hotel de New York, en sous-vêtements sur la moquette, me cognant la tête sur le sol en me lamentant de ne pas pouvoir finir cette chanson ». – Propos de Leonard Cohen

Leonard Cohen avait bien du mal à finir l’écriture de cette chanson : il écrit pas moins de 80 couplets, pour en retenir finalement que cinq. Un texte difficile à appréhender tant il mêle récits bibliques, sexualité et interrogations personnelles. Le canadien fait cohabiter le profane avec le sacré, mais de manière subtile, histoire de ne pas choquer. Mais en réalité, au travers de cette chanson, Cohen dresse son autoportrait en forme de bilan.

Puis vinrent les années 90 et un album de compilation intitulé “I’m Your Fan” produit par le magazine français Les Inrockuptibles. 18 titres en hommage à Leonard Cohen, chantés par d’autres artistes. Et c’est à cette occasion que John Cale (ancien membre du groupe Velvet Underground) reprendra Hallelujah, remettant au goût du jour un titre passé totalement inaperçu à l’époque.

Clip Vidéo Hallelujah de John Cale

Sentant la complexité du texte, Cale demanda à Cohen de lui envoyer la version initiale (les fameux 80 couplets). Il en sélectionne alors quelques unes, souvent celles à connotation sexuelle, modifiant ainsi la chanson pour lui garantir un succès populaire.

Et c’est cette version que Jeff Buckley reprendra en 1994 dans son album Grace. Au passage il gomera les couplets qui traitent de la rédemption (sans en demander l’autorisation à Cohen d’ailleurs). Car pour lui il ne fait aucun doute : Hallelujah est une chanson qui parle de l’orgasme.

“Le Hallelujah ne s’adresse pas à un dieu, une idole ou une personne qu’on vénérerait, c‘est celui de l’orgasme”. – Propos de Jeff Buckley

Le Hallelujah de Jeff Buckley va devenir alors un véritable succès commercial, au point d’en devenir une sorte de version officielle de la chanson.

Anecdote(s) de Papi Zic :

  • Hallelujah de Jeff Buckley est apparue pour la première fois en tête des hits parades en 2008 (soit onze ans après sa mort) grâce à l’interprétation d’une candidate dans l’émission American Idol aux Etats-Unis.
  • A la mort de Leonard Cohen, en novembre 2016, Hallelujah se positionne en tête des ventes en France, soit le premier numéro un de sa carrière.
  • Hallelujah version John Cale a été utilisée en 2001 dans le film Shrek.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *