Rush Hour

Musique de film

Musique du film Rush Hour War
de Edwin Starr

Quelle est la musique du film Rush Hour ?

War de Edwin Starr

Rush Hour est une comédie musicale de 1998, avec comme têtes d’affiche Jackie Chan et Chris Tucker. Deux flics de choc aux méthodes très différentes, qui se retrouvent à faire équipe, et ce, pour notre plus grand bonheur. L’une des scènes les plus drôle de ce film est celle où nos deux acolytes reprennent chacun dans son style, la chanson War.

Scène vidéo War dans Rush Hour

War est un single d’Edwin Starr qui sort en 1970. Chanson engagée contre la guerre du Vietnam, elle rencontre très vite un succès mondial, se hissant à la première place des charts US et devenant même un hymne pour le mouvement pacifiste.

Vidéo War de Edwin Starr

Mais à l’origine War est une chanson enregistrée par les Temptations qui figure sur leur album « Psychedelic Shack ». Mais Berry Gordy, le grand manitou de la Motown, est réticent à sortir le titre en single. Non pas parce qu’il ne croit pas à son succès – bien au contraire – mais il craint que son côté engagé nuise à l’image des Temptations. De plus, le groupe venait tout juste de sortir « Ball Of Confusion », un titre très proche musicalement de War (les deux chansons ont été réalisées par les mêmes auteurs-compositeurs).

Vidéo War de The Temptations

Gordy refile alors War à un chanteur maison de seconde catégorie. Edwin Starr hérite ainsi du morceau et insiste pour l’interpréter à sa façon. Il y ajoute des petites inflexions à la James Brown, de la spontanéité et une grande part de folie. La suite, on la connait…

Vous pouvez retrouver la chanson War sur la bande originale (BO) du film Rush Hour

Anecdote(s) :

  • On peut entendre War dans le film Backdraft.
  • War a été reprise avec succès par Bruce Springsteen en 1986 :

    “Quand on grandissait dans les années 1960, on avait à la télé tous les soirs une guerre où vos amis étaient impliqués.” – Propos de Bruce Springsteen – 1985

  • La version War d’Edwin Starr a reçu le Grammy Hall of Fame Award en 1999.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *