Brazil

Musique de film

Musique du film Brazil
de Geoff Muldaur

Quelle est la musique du film Brazil ?

Brazil de Geoff Muldaur

C’est en 1985 que Terry Gilliam, ex-membre des Monty Python, sort son Brazil, véritable chef d’oeuvre visionnaire. Dans ce film, nous pouvons suivre les péripéties de Sam Lowry, simple employé de bureau, vivant dans une société réglée comme une horloge, à grand coup de paperasse administrative. Son seul échappatoire à ce monde totalitaire restent ses rêves, et cette petite chanson qu’il siffle à tue tête : Brazil.

Bande annonce Brazil

Paru en 1939, Brazil (ou Aquarela do Brasil) est une chanson d’Ary Barroso dont le premier interprète fût Aracy Cortes. Comme tout grand classique, la musique est sujette à de multiples reprises. Pour son film Terry Gilliam a préféré utiliser les versions de Geoff Muldaur et de Kate Bush, que l’on retrouve au début du film, dans le premier rêve de Sam Lowry.

Brazil de Geoff Muldaur

Brazil de Kate Bush

Mais pour quelle raison Terry Gilliam donne une telle importance à cette chanson, au point d’en faire le titre de son film ? La réponse se trouve dans une interview de 1985, que Terry donna au magazine Cinéma :

“Je suis allé sur la plage, une sorte de décharge publique, et j’ai vu un homme assis seul, avec un transistor, passant d’une station à l’autre et tombant par hasard sur le thème « Brazil » (de Ary Barroso). Un rythme semblable n’existe pas dans son monde. De toute sa vie, cet homme n’avait jamais écouté une musique pareille, entraînante, romantique, gaie, syncopée et évocatrice d’évasion latine, suggérant qu’au-delà des tours d’aciers et des gratte-ciel se trouve un monde luxuriant et paisible. Parce que cette musique l’obsède, elle changea sa vie. Pour cette raison, je tenais à ce que le titre du film soit celui de cette chanson”

Vous pouvez retrouver la chanson Brazil sur la bande originale (BO) du film Brazil

Anecdote(s) de Papi Zic :

  • Terry Gilliam a dû batailler avec les Studios Universal pour sortir son film aux Etats-Unis. Ces derniers voulaient le raccourcir et changer la fin pour une sorte de “happy-end”, plus favorable selon eux aux publics américains (version que l’on peut retrouver sous le nom Love Conquers All). Terry fit alors le montage en cachette de son Brazil pour le présenter aux critiques de Los Angeles. Le film rencontra de bonnes critiques et les distributeurs n’ont eut dès lors d’autre choix que de sortir la version originale de Gilliam.

[prive]

#j♥7zic

Vidéo Brazil de Frank Sinatra

[/prive]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *