Amy Winehouse - BlakeFielder-Civil

Off

Amy, la coke et le truand

Les « Amy, Amy, Amy » swinguent encore dans ma tête, que ma platine vinyle décrète déjà l’état de manque. Elle va jusqu’à prétendre que le disque est rayé pour ne pas s’arrêter de tourner. Comment pourrais-je lui en vouloir ? Moi aussi j’aimerai écouter un nouvel opus d’Amy Winehouse. Mais malheureusement, il nous faudra nous contenter des albums « Frank » et « Back to Black ». Deux opus qui auront figé deux périodes de vie d’Amy : la jeune fille un peu boulotte et la défoncée.

Tout comme Whitney Houston, Amy sera tombėe amoureuse du mauvais gars. Une sorte de petit « truand » qui cultive son image de « bad-boy » pour minettes. Bref un co…. qui l’entraînera dans l’addiction à la drogue et à l’alcool. Comme Whitney, on assistera à sa détérioration psychologique, physique, et artistique. Et comme Whitney, ses dernières prestations live seront un désastre :

Amy Winehouse se prend un rail de cocaine en concert

https://www.youtube.com/watch?v=e2Js39pSoHQ

Amy était devenue une junky qui prenait un rail de coke en plein concert. Une droguée avec des yeux hagards perdus sur un visage sans vie. Un corps amaigri qui trainait tant bien que mal ses obus en plastique et sa coupe de cheveux façon Marge Simpson.

Et pourtant, je me rappelle des débuts de celle qui deviendra la grande Amy Winehouse. Une jeune femme pleine de vie, heureuse de nous présenter son premier opus « Frank » :

Amy Winehouse – Friday Night with Jonathan Ross

Amy Winehouse – Take the box – 2003

Amy sera morte à 27 ans, tout comme Janis Joplin, encore une que ma platine ne se lasse pas de faire tourner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *