Pressage vinyle

Off

28 ans plus tard, Sony relance la production de vinyles

La firme japonaise qui avait fermé sa dernière usine de pressage en 1989, vient d’annoncer qu’elle reprenait du service.

Face à une demande toujours plus croissante au point de dépasser l’offre, Sony a bien vu qu’il ne s’agit plus ici d’un simple effet de mode, mais bel et bien de la réalité du marché : les gens veulent consommer du vinyle. Résultat, de nombreux albums attendent des mois avant d’être sortis d’usines, qui sont bien peu nombreuses au pays du soleil levant. Une situation qui semble commune à l’Europe et aux États-Unis.

Sony a donc précisé que ses vinyles seront pressés dans une usine située à Shizuoka, à quelques kilomètres de Tokyo. La firme s’est appuyée sur l’expérience et le savoir-faire d’anciens ingénieurs de la maison, ceux là même qui, trente ans auparavant , avaient fait de la marque un leader du pressage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *