L'heure de Vérité
Musique de TV

Quel est le nom de la chanson du générique de l’émission L’heure de Vérité ?

Quel est le nom de la chanson du générique de l’émission L’heure de Vérité ?

Live and Let Die de Paul McCartney & Wings

De 1982 à 1995, les petites notes du générique de l’émission de France 2 ont marqué toute une génération. Rendez-vous incontournable pour toutes les stars politiques de l’époque, L’heure de Vérité était présentée par François-Henri de Virieu, véritable chef d’orchestre. Ce dernier n’était pas mécontent du choix de la chanson pour le générique de son émission. D’ailleurs, c’est la toute première question qu’il posa à son premier invité, le ministre Jacques Delors :

“’Je sais que vous aimez la musique, alors avez-vous reconnu le générique ?’ ‘Oui, c’est une chanson de Paul McCartney, Live and Let Die’”

Générique de l’émission L’heure de VéritéLive and Let Die de Paul McCartney & Wings

Live and Let Die est une chanson de 1973, concoctée spécialement par Paul McCartney pour les besoins du tout premier James Bond de Roger Moore, Vivre et Laisser Mourir (Live and Let Die). L’ex Beatles accepta de composer le titre seulement si son groupe des Wings était de la partie. Il écrit la chanson en quelques minutes, à base de Sol-la-si, ré-mi-fa, do-la :

“Ils lui ont demandé (à Paul McCartney) d’écrire le thème du prochain James Bond, et ils lui ont envoyé le livre (le roman de Ian Fleming). Nous étions chez lui et la veille il venait tout juste de lire le livre. Il s’est assis au piano. et il a dit: ‘James Bond … James Bond … da-da-dum!’, et il a commencé à se défouler sur le piano … En 10 minutes, il a écrit cette chanson…” – Propos de Denny Seiwell, batteur des Wings

Vidéo Live and Let Die de Paul McCartney & Wings

Anecdote(s) :

  • En 1991, le groupe Guns N’ Roses fera une reprise de Live and Let Die
  • En 1973, Live and Let Die se classe 2ème dans les charts américain.
  • La chanteuse Duffy reprendra également Live and Let Die dans un album caritatif baptisé « War Child Presents Heroes », pour l’association War Child.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *