Documentaire Sunderland Netflix

Musique du documentaire Sunderland (Netflix) Shipyards
de The Lake Poets

Quel est le nom de la chanson du documentaire Sunderland (Netflix) ?

Shipyards de The Lake Poets

En 2018, Netflix sortait sur sa plateforme « Sunderland ‘Til I Die » (Sunderland : envers et contre tous), un docu-série qui nous emmène dans les coulisses de la relégation du club de foot anglais. Huit épisodes passionnants, avec chacun son lot de surprises : un propriétaire aux abonnés absents, des caisses vides, des entraîneurs qui se succèdent, des joueurs qui oscillent entre blessures, contre-performance et je-m’en-foutisme, des défaites à la pelle…. bref de quoi rendre fou les supporters locaux.

Bande annonce documentaire Sunderland (Netflix)Shipyards de The Lake Poets

Le générique du doc est accompagné par une nouvelle version de la chanson Shipyards de The Lake Poets, qui était sortie trois plus tôt, en 2015. Le succès du documentaire contribue à booster les ventes du single et confère au groupe un tout nouveau public.

Vidéo Shipyards (version originale 2015) de The Lake Poets

The Lake Poets a la particularité d’être un groupe composé d’une seule personne, Martin Longstaff. Les autres membres sont des invitations qu’il lance à d’autres artistes/musiciens/amis de Sunderland, qui le rejoignent le temps d’une chanson, d’un projet musical ou d’un concert.

« Ce qui m’intéresse à la fois dans la musique et dans le football, c’est la camaraderie et le sentiment d’appartenance. Il n’y a rien de tel que de chanter sur scène avec ses copains, comme il n’y a rien de tel que de chanter dans les gradins avec des milliers d’étrangers pendant un match. » – Propos de Martin Longstaff – Sbnation – Décembre 2018

Auteur-compositeur interprète, Martin Longstaff est un petit gars issu du milieu ouvrier de Sunderland. Son père bossait dans les mines et son grand-père travaillait aux chantiers navals.

« Tout le monde à Sunderland a un parent qui a travaillé dans les chantiers navals ou dans les mines, tout le monde ! Et malheureusement, ces emplois ont disparu. Peu de gens ont eu la vie facile à Sunderland. C’est un endroit difficile » Propos de Peter Farrer, chauffeur de taxi à Sunderland – Extrait du doc-série de Netflix « Sunderland ‘Til I Die » – Décembre 2018

La chanson Shipyards est un hommage de Longstaff à son grand-père disparu cinq ans plus tôt. Un homme que le chanteur admirait plus que tout :

« Il [le grand-père de Longstaff] est né à Pallion et a travaillé à Deptford. A l’âge de 14 ans, il était Rivet Catcher, puis grutier (…). Il n’avait pas grand-chose, mais ce qu’il avait, il l’a donné à ma mère, à moi et à mon frère. Ma mère travaillait à plein temps et mon père travaillait à l’extérieur, alors il s’occupait souvent de nous. Il est mort en 2010. Il est tombé et s’est cogné la tête chez lui à South Hylton [banlieue de Sunderland]. » – Propos de Martin Longstaff – Sunderland Echo – Décembre 2018

A travers cet hommage, c’est la vie des ouvriers de Sunderland qui nous est conté. Une reconnaissance saluée par les fans qui ont mené une campagne sur la toile pour booster les ventes du titre afin qu’il devienne le single numéro un de Noël (le documentaire était sorti en décembre).

« Cette chanson signifie beaucoup pour moi et pour ma famille, et c’est bien qu’elle parle aux gens – c’est de ça qu’il s’agit. C’est comme ça que je vois mon travail. Si ça peut rendre les gens heureux… c’est un peu pour ça que je suis ici » – Propos de Martin Longstaff – Sunderland Echo – Décembre 2018

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.