Gone Till November - Wyclef Jean

Découverte musicale

Gone Till November de Wyclef Jean

January, February, March, April, May
I see you cryin’ but girl I can’t stay
I’ll be gone till November, I’ll be gone till November
And give a kiss to my motha

Avant Black Eyed Peas il y eut les Fugees, avant Will.i.am, Wyclef Jean.

Gone Till November”, j’adore écouter cette chanson. Une véritable petite merveille, empreinte d’une mélodie mélancolique. Elle relate la vie d’un homme décidé à dealer de la drogue pour faire vivre les siens. Un homme qui devra abandonner sa famille pour une longue période, le temps pour lui de quitter la ville, récolter et vendre de la marijuana ; et de revenir en Novembre, mois réputé plus sûr pour les trafiquants*.

Gone Till November – Wyclef Jean

I’ll be gone till November”. Tout au long de la chanson, Wyclef se rattache à cette idée. Il la répète encore et encore, comme s’il avait besoin de se rassurer, de croire à cet hypothétique retour. Il est conscient du chemin dangereux qu’il s’apprête à prendre, conscient qu’il risque d’y perdre la vie, d’y perdre sa famille.

Anecdote(s) de Papi Zic :

  • (*) Au mois d’octobre, la police fédérale américaine arrête les criminels qu’ils ont repéré et filé toute l’année, surtout les trafiquants de drogue. Par contre, pour les dealers, le mois de novembre est réputé plus sûr pour le trafic ou la planque de leur drogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *